Installation de ventilation : quels sont les dangers d’incendie et d’explosion ?

Les risques sont liés à l’extraction de gaz, vapeurs ou poussières inflammables quand ils sont en concentration excessive dans le réseau d’aspiration. Pour cette raison :
le filtre (lieu de forte concentration potentielle) ;
le ventilateur (présence d’un moteur électrique et risque d’étincelles avec les pâles) ;
le silo (présence de poussières et risques de nuages), doivent si possible être installés à l’extérieur du bâtiment.
Les bacs de réception des poussières doivent être d’une contenance limitée et pouvoir être évacués sans épandage.
La vitesse de transport dans les gaines doit être suffisante pour éviter l’accumulation des polluants.
Le contrôle et le nettoyage du réseau doivent être assurés régulièrement (prévoir des trappes de visite).
Les éléments constitutifs de l’installation et les gaines doivent être reliés à la terre.
Les gaines doivent être fabriquées à l’aide d’un matériau conducteur afin d’éviter l’accumulation de charges électrostatiques.
Les filtres et les silos doivent posséder des évents de décharge afin qu’en cas d’explosion la pression soit libérée à l’air libre et à distance de la zone de travail, tout en empêchant l’éjection d’éléments dangereux.
Des dispositifs de contrôle de points chauds (sondes de température) peuvent être installés à proximité des éléments susceptibles de subir des élévations de température. Exemple : paliers des moteurs de ventilation dans les silos à grain.

Les commentaires sont fermés.