Quelles sont les anomalies pouvant survenir sur des dispositifs d’aspiration ?

Des émissions de poussières anormales peuvent parfois exister dans un atelier malgré l’existence de dispositifs d’extraction. Parmi les causes possibles, qui mettent en évidence la nécessité d’effectuer des contrôles réguliers des installations, on peut citer :
un mauvais positionnement des capteurs (buse d’aspiration)
un réseau troué, des tuyaux démis ou une surcharge mécanique provoquant des fuites
une usure ou une corrosion des gaines
un mauvais montage du ventilateur (inversion de rotation de la pale : erreur courante)
un mauvais serrage des colliers entre gaines flexibles d’aspiration et réseau collecteur fixe
un mauvais état des filtres (encrassement)
une mauvaise étanchéité entre capotage et flexibles d’aspiration
un mauvais fonctionnement du dispositif de décolmatage automatique
nettoyage des sols
produits
machines de l’atelier, quand ce nettoyage est effectué sans précaution particulière
L’utilisation de l’air comprimé par les opérateurs (soufflettes) est fréquente pour le nettoyage des postes de travail. Il s’agit d’une opération très polluante qui doit être proscrite au profit d’aspirateurs.
On peut également rencontrer des machines neuves, conçues sans capteur intégré alors qu’elles génèrent naturellement des polluants.
NB : Le nettoyage des ateliers quant à lui est de plus en plus souvent confié à des entreprises extérieures de propreté. Il convient par conséquent de s’intéresser aux conditions dans lesquelles ces travaux sont effectués par le personnel extérieur (plan de prévention : matériel utilisé, information, formation, EPI, hygiène…)

Les commentaires sont fermés.